L’importance d’une sangle adaptée

L’importance d’une sangle adaptée

mars 15, 2021 0 By Daphne Maujean

Comme il existe différent types de selles, il existe aussi différent types de sangles. Que ce soit dans leur modèle (courte ou longue), leur forme (droite, anatomique, bavette, articulée) ou leurs matériaux (cuir, élastique, néoprène, mouton ou encore mesh), chaque sangle est différente.

Au cours du temps, la sangle a connu de nombreuses évolutions. Principalement en corde ou en tissu à l’époque, les sangles en cuir sont ensuite apparues avec la démocratisation de l’équitation.

Depuis quelques années cependant, la tendance est à la sangle anatomique, quels que soient les modèles ou les matériaux. Mais alors, pourquoi la sangle anatomique est-elle devenue indispensable ?

Un petit tour du côté de la morphologie et de la biomécanique... du cheval !

La sangle est le seul élément permettant de maintenir votre selle, de façon stable et équilibrée, sur le dos de votre cheval. Bien qu’une majeure partie des chevaux ait une morphologie dites « classique », certains possèdent des passages de sangles plus ou moins marqués, des garrots plus ou moins saillants et des dos plus ou moins creux. Toutes ces caractéristiques peuvent vous influencer dans le choix de la sangle. Dans tous les cas, il est primordial que celle-ci soit adaptée pour ne pas impacter négativement la santé et la locomotion de votre monture.

En effet, la sangle vient se placer derrière les coudes du cheval, généralement à un plat de main en arrière. Elle va donc avoir un impact sur les os et muscles du thorax, qui est une partie du corps très sollicitée chez le cheval notamment lorsque ce dernier doit porter un cavalier ou tout simplement se déplacer. Mais son impact ne se limite pas au thorax. Mal adaptée, la sangle peut aussi altérer la locomotion du cheval notamment dans sa façon de mouvoir ses genoux et ses jarrets, sur le plat comme à l’obstacle.

Par son positionnement, la sangle aura donc une incidence primordiale sur la locomotion du cheval ainsi que sur le maintien de sa posture. En effet, si les muscles qui se situent sous la sangle subissent des pressions excessives, cela peut impacter négativement l’amplitude des mouvements du cheval.

Si l’on regarde plus en détail, les sangles dites « standards » passent sur plusieurs groupes de muscles.

La compression du pectoral ascendant et des serratus ventraux limite les mouvements de protraction des antérieurs. Le muscle droit de l’abdomen ainsi que les abdominaux obliques externes et internes, par une flexion latérale du dos et des vertèbres lombo-sacrées, facilitent la protraction, permettant ainsi au cheval d’engager ses postérieurs sous la masse.

La sangle vient aussi comprimer la cage thoracique, pouvant l’empêcher de s’ouvrir normalement. Si le cheval se sent gêné dans sa respiration, il va compenser en utilisant sa force musculaire de façon plus importante. Cela va donc avoir un impact sur les muscles intercostaux, qui seront beaucoup plus sollicités pour fournir un même effort. Par conséquent, le cheval risque de se fatiguer plus vite.

Enfin, contrairement aux idées reçues, une sangle en place et bien ajustée vient seulement prendre appui sur le sternum. Ce n’est donc pas à cet endroit que les phénomènes de surpressions peuvent arriver, mais bien au niveau des côtés. 

Cela crée un angle de compression au niveau du passage de sangle, juste à l’arrière des coudes. C’est d’ailleurs à cet endroit, très sensible et fragile, que l’on retrouve le plus souvent des blessures lorsque la sangle utilisée est mal positionnée ou pas adaptée au physique du cheval.

Les sangles dites « anatomiques » ont été étudiées pour réduire les pics de pressions qui surviennent au niveau des coudes lors de l’utilisation d’une sangle classique. Ainsi, le dessin spécifique de ces sangles permet de limiter et de répartir harmonieusement les pressions. Par conséquent, cela améliore la protraction des membres antérieurs comme postérieurs, ainsi que la flexion des genoux et des jarrets. Cela va grandement influer sur les capacités physiques du cheval, qui aura un meilleur geste à l’obstacle ou encore des allures plus symétriques par exemple.

Les sangles anatomiques chez CWD...

Chez CWD, nous proposons une large gamme de sangles anatomiques, que ce soit pour la pratique du CSO, du dressage et même du complet.

Au niveau des sangles classiques, vous pourrez choisir entre la sangle « Jumping » et son format bavette, la sangle « Contact ».

Echancrées au niveau des coudes, elles offrent une plus grande aisance de mouvements et une meilleure répartition des pressions sur la cage thoracique de votre cheval. Côté cavalier, les sanglons décalés permettent un sanglage plus facile et un meilleur close contact.

Ces sangles existent aussi en forme courte, que ce soit en format classique, bavette et même dressage. Grâce à un ajout de mousse au centre de la sangle, au niveau du sternum, vous offrirez à votre cheval un confort optimum.

Toutes nos sangles offrent une sécurité complémentaire grâce au système Safetik®, un cache mousqueton renforcé qui limite les risques d’accrochage des fers dans le mousqueton ou les enrênements.

La iPULSE révolutionne les sangles anatomiques...

Nous vous en avons déjà parlé plus en détails lors de précédents articles, la iPULSE est une sangle intelligente qui permet de mesurer la fréquence cardiaque, la vitesse et la cadence de son cheval. Grâce à ces données, la sangle vous permet de suivre avec précision l’état de santé et les progrès sportifs de votre monture. Outre ses propriétés technologiques qui font d’elle une révolution, la sangle iPULSE a aussi été pensée pour s’adapter à la plus grande majorité de chevaux.

En effet, son design est novateur en de nombreux points…

Les élastiques continus !

La sangle iPULSE est équipée d’un système d’élastiques continus, lui permettant de s’adapter aux mouvements. Grâce à ces élastiques, la sangle est plus dynamique et offre un sentiment de liberté maximale au cheval. Elle suit avec précision les mouvements du cheval, même lors des efforts les plus intenses, réduisant ainsi les risques de surpressions et de gênes au niveau du thorax et du passage de sangle.

Le design anatomique !

La iPULSE a été dessinée avec une avance et une découpe des coudes plus prononcée. Ce design anatomique de la sangle permet de mieux dégager les épaules et l’arrière des coudes pour éviter les frottements et les blessures dans cette zone très sensible. Grâce à son avance plus prononcée, la sangle vient se placer naturellement sur le sternum, évitant un mauvais positionnement et des douleurs chez le cheval.

Le blanchet large !

Le blanchet de la iPULSE a été élargi, augmentant la surface de contact entre la sangle et le cheval. Cela perme de répartir les pressions de manière optimale et d’offrir plus de confort et de protection au cheval.

Le réglage 4-en-1 !

Son système de boucles réglages 4-en-1 fait de la iPULSE un outil très pratique, permettant de sangler avec précision tous types de chevaux allant de 125 à 140cm. Grâce à ce système, votre sangle peut même s’adapter à l’évolution de votre cheval et de sa morphologie au cours du temps.

Vous savez maintenant pourquoi une sangle adaptée à la morphologie de votre cheval est primordiale pour garantir son confort et son intégrité physique. Et n’oubliez pas ! La sangle doit se placer au niveau du passage de sangle, soit un travers de main en arrière des coudes pour ne pas gêner votre cheval.

Pour en savoir plus sur la iPULSE, cliquez ici !

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone : 05 35 00 42 79, ou par mail : isport@cwdsellier.com.