Le stress chez le cheval

Le stress chez le cheval

juin 18, 2020 0 By Charlotte Gudin

A l’état naturel, les chevaux vivent en groupe, selon une hiérarchie. Ils passent leur temps à brouter et à surveiller leur environnement pour se protéger des prédateurs. 

Quels sont les facteurs de stress ?

Initialement, le premier facteur de stress du cheval est la prédation. Aujourd’hui, les sources de stress sont multiples et chacune d’elles sont ressenties différemment selon les chevaux. 

Parmi ces sources, on retrouve : 

Les causes possibles
Le stress n'est pas une maladie mais l'expression de l'inquiétude de votre cheval
Stress et anxiété sont deux choses différentes !

Le stress étant une expression, celui-ci peut disparaître. Il faut essayer plusieurs solutions pour trouver la bonne et enlever les sources de stress de votre cheval. 

Quels sont les indicateurs de stress chez le cheval ?

Le cheval étant un être intuitif et attentif au monde qui l’entoure, il va montrer son stress dans son comportement général ou physique. On peut le remarquer grâce à des indicateurs comme la fréquence cardiaque et la fréquence respiratoire, qui vont s’accélérer. Une vigilance marquée est également un signe, tout comme son état physique général si des modifications apparaissent.  

Le stress modifie la fréquence cardiaque au repos

Cependant, il existe d’autres signes: 

La communication auditive

On comprend par là des vocalisations que le cheval émet lorsqu’il hennit. S’ils sont anormaux et répétés ou accompagnés d’un comportement agité, cela peut traduire d’un stress plus ou moins important. 

Les troubles du comportement

Les troubles du comportement sont souvent appelés des « stéréotypies ». Ils se développent généralement par imitation ou à cause de la solitude, ennuie ou stress. Il en existe deux catégories: 

La stéréotypie est également appelé un "tic".
Stéréotypie orale et locomotrice

Il faut savoir que plus une stéréotypie est détectée tôt, plus elle est facile à écarter.

Stress et fréquence cardiaque

Quelles sont les conséquences du stress chez le cheval ?

Quelle qu’en soit la source, c’est une émotion négative et néfaste pour votre cheval. 

Les blessures

Un cheval stressé peut devenir dangereux pour lui-même et son entourage. En période de stress il peut avoir des réactions imprévisibles et incontrôlées. Son instinct de fuite reprendra le dessus et le cheval pourra très bien s’enfuir sans se rendre compte du danger qui l’entoure.  

Les problèmes digestifs

Lorsque le cheval est stressé la fonction digestive se dérègle car de l’acidité se développe dans son estomac. Cela peut provoquer des inflammations ou des lésions. Il sera donc plus enclin aux ulcères gastriques ou aux coliques.

L'ulcère gastrique et la colique
L'ulcère gastrique peut concerner les chevaux adultes mais également les poulains

Attention, les symptômes peuvent varier entre chaque cheval. Appelez votre vétérinaire en cas de doute!

L'amaigrissement, la baisse de forme et de performance

Le stress peut provoquer une baisse de forme générale et donc une baisse de performance. Votre cheval sera moins à l’écoute et sa concentration sera moins régulière. Il se peut également qu’il soit plus tendu.

L’amaigrissement est une perte progressive et importante sans retour à la normale. Le stress peut être une cause. Veillez à nourrir votre cheval à des heures régulières et dans un endroit calme. 

Comment éviter le stress chez le cheval ?

Le plus gros travail sera de déterminer la source première de ce stress. Il faudra bien observer et analyser votre cheval. Une fois identifiée, vous pourrez mettre en place des exercices de désensibilisation pour que votre cheval ait une nouvelle vision, plus positive, de cette situation.

N’hésitez pas à donner une bonne quantité de fourrage à votre cheval et augmenter la possibilité de contact avec les autres. L’hydratation est également très importante. 

Si vous sentez que votre cheval est tendu durant un exercice, n’hésitez pas à en changer ! Il n’est pas conseillé de laisser votre cheval dans une situation stressante trop longtemps ou trop régulièrement. Pensez également à prévoir des entraînements adaptés et progressifs. 

Pensez à vérifier sa fréquence cardiaque régulièrement pour voir les potentiels changements. 

Une petite aide ça ne fait jamais de mal: 

Le petit plus de la sangle iPULSE

Sortir son cheval régulièrement est également un bon moyen de lui changer les idées. Vous pouvez ainsi sortir en balade ou au paddock. Passer des moments complices avec lui renforcera votre lien, ce qui ne sera que bénéfique pour son bien-être moral (et le vôtre !).

Enfin, vous pouvez utiliser des compléments alimentaires pour aider votre cheval à se calmer. Bien entendu, demandez à votre vétérinaire avant de les utiliser.